21 mars 2019 - Louvain-La-Neuve
.

Mot des organisateurs …

En 2019, le colloque de Familles Plurielles se centrera sur la manière dont les enfants et les jeunes peuvent s’attacher dans un contexte familial où les configurations parentales et adultes peuvent être multiples.

Notre société actuelle connaît une transformation de la famille, une évolution des normes et des regards. Elle ne disparaît pas, mais elle connaît une mutation, et fonctionne différemment. Les cellules familiales prennent des formes diverses, familles recomposées, monoparentales, homoparentales, élargissant le champ des tuteurs de croissance. Parfois d’autres personnes, accueillants familiaux ou professionnels, prennent le relais et assurent aussi, partiellement, cette mission.

Au milieu de ces paysages multiples, les enfants vont naître, grandir, se développer, s’attacher, se différencier… Comment pourront-ils trouver leur place dans cette évolution sociétale ? Comment peuvent-ils se lier à chacun dans des relations ajustées ? Quelles sont les bases d’un attachement sécure ? Comment se retrouvent-ils à l’adolescence ? Nos orateurs tenteront d’éclairer ces réflexions de leur apport tout au long de la journée.

Ce colloque est pensé pour accompagner dans leur cheminement les professionnels de secteurs de l’enfance et de la jeunesse, les acteurs de terrain, les parents, les familles d’accueil, les étudiants…

L’équipe de Familles Plurielles,
Julie Blondiau, Michaël Clavie,
Christian Pringels et Xavier Verstappen.

Il nous faut désormais apprendre à écrire « familles » au pluriel. En effet, il n’existe plus un modèle, une forme unique de famille, mais des réalités familiales multiples. Elles intègrent des modèles antérieurs, s’en démarquent  aussi, et intègrent également des modèles culturels venus d’ailleurs qui pénètrentet transforment nos réalités familiales.

Michel Billé, sociologue.

Programme et intervenants de la journée

8h15 | Accueil

Par les élèves de l’Institut de la Providence de Woluwe-St-Lambert, section agent en accueil et tourisme.

9h00 | Ouverture du colloque

Par Rachid MADRANE, Ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles.


9h10 | « Conflit de loyauté, quête d’appartenance ou désir d’être comme tout le monde ? »

Le conflit de loyauté entre le lieu d’accueil (famille ou institution) et la famille d’origine supposé présent chez nombre d’enfants placés ne serait-il que le fruit d’une co-construction à laquelle participeraient activement les professionnels ?

Durant son intervention, Jean-Paul Mugnier propose de reconsidérer cette notion à partir de la prise en compte des besoins évolutifs de l’enfant, en particulier celui d’appartenir et d’être « comme tout le monde ». Le témoignage à l’âge adulte d’une enfant placée et de nombreuses vignettes cliniques illustreront cette réflexion.

Jean-Paul MUGNIER

Thérapeute familial et de couple, Jean-Paul Mugnier dirige depuis près de trente ans l’Institut d’Etudes Systémiques à Paris. Sa pratique l’a conduit à rencontrer plus particulièrement de nombreux enfants victimes de violences physiques et/ou sexuelles ainsi que de nombreux patients adultes qui avaient connu dans leur passé ces mêmes maltraitances. Il est par ailleurs l’auteur de nombreux essais et directeur des collections « Psychothérapies créatives » et « Penser le monde de l’enfant » aux éditions Fabert.

Discutants : Paul Jaumaux, psychologue et psychothérapeute au SSM l’Adret et superviseur pour le Groupe Institutions du Centre Chapelle-aux-Champs ; Fabienne Serck, juge d’instruction, anciennement juge au tribunal de la famille et de la jeunesse de Bruxelles.


11h00 | « Qui s’occupera de nos enfants ? Quelques observations sur les enjeux de la vie familiale de demain. »

Il est inutile de pleurer la vie familiale d’hier – elle n’existe plus. Les constellations familiales contemporaines, le plus souvent, ne suivent plus les traces traditionnelles et bien dessinées mais reposent de plus en plus sur l’inventivité de leurs protagonistes respectifs. Ceci reflète une liberté jamais connue auparavant dans l’auto-construction des individus et de leurs liens d’affiliation mais amène aussi de la désintégration du lien social et de l’attachement.

Les nouvelles constellations familiales, encore parfois insolites, nécessitent une réflexion sociétale pour encadrer au mieux notamment les enfants et leur devenir dans le cadre de ces nouvelles structures : alors que l’adulte est capable de poser des choix selon ses besoins et ses désirs, l’enfant reste et restera à jamais dépendant d’un environnement relationnel stable et bienveillant afin de pouvoir évoluer sereinement.

Pour l’avenir, nous devons inventer de nouvelles formes d’engagement autour des enfants puisque le lien amoureux entre deux adultes ne semble plus constituer une garantie – aussi relative soit-elle – pour assurer un encadrement durable de la petite enfance et de l’adolescence.

Susann HEENEN-WOLFF

Susann Heenen-Wolff est psychanalyste et psychologue, professeur de psychologie clinique à l’Université Catholique de Louvain.

Discutants : Marie France Lambert, Directrice retraitée de «Parcours d’Accueil», membre fondatrice de l’APFEL et tutrice MENA ; Thierry Moreau, professeur extraordinaire à l’UCL et avocat au Barreau du Brabant Wallon.


13h30 | « L’attachement parent – enfant dans notre monde actuel : facteurs de risques et facteurs de protections. »

Les connaissances récentes en attachement nous ont appris que pour que le cerveau du bébé humain se développe normalement et aille jusqu’au bout de son potentiel, l’enfant a impérativement besoin de s’attacher profondément et solidement à au moins un adulte. Cette personne doit être beaucoup plus qu’un simple donneur de soins. Il doit devenir une figure d’attachement stable, disponible, sensible et sécurisante pour répondre à tous ses besoins et protéger son cerveau immature de trop de changement, de trop de stress.

Sans ce lien, véritable réseau de communication wifi invisible, l’adulte ne se sentira pas compétent à prendre soin de l’enfant et l’enfant ne se sentira ni compris, ni en confiance, ni en sécurité, ni apaisé.

Dans cette présentation, nous aborderons certains facteurs de risques à éviter. Mais SURTOUT nous verrons quels sont les facteurs de protections qui devraient guider nos actions, nos décisions afin de favoriser et de maintenir ce lien d’attachement si indispensable dans le contexte des familles devenues plurielles !

Johanne LEMIEUX

Johanne Lemieux est spécialiste de l’enfant adopté et sa famille autant au Québec qu’en Europe. Elle divise son temps entre l’intervention psychosociale et psychothérapeutique au Bureau de consultation en adoption de Québec et ses autres activités professionnelles comme conférencière, formatrice, auteure et consultante clinique.

Discutants : Paulette De Backer, médecin pédiatre aux urgences pédiatriques du CHU Saint-Pierre ; Annie Delplancq, psychologue, praticienne et superviseuse EMDR, co-fondatrice de «l’Envol».


15h20 | « Pour une éthique de la promenade : l’incertain chemin d’un adolescent vers lui-même. »

Comme nous l’ont appris les sociologues et les historiens, l’adolescence, bien que période qui eut toujours ses difficultés, fût longtemps une période relativement brève, encadrée par des rites qui aidaient à se tenir debout ceux qui auraient pu sombrer.

La chose est sans conteste devenue beaucoup plus difficile, ce qu’il ne faut pas regretter. Voués à l’errance, trop d’adolescents nous attristent pourtant de chercher sans pouvoir les trouver les chemins de leur vie.

Nous inspirant d’un texte de Giono nommé « De certains parfums », nous décrirons comment le monde de certains enfants et plus encore adolescents ressemble au désert de Gobi, à la jungle de l’Inde, ou à la mer déchaînée en bordure du cap Horn, ces mondes où l’on est sans repères, ces mondes immondes, où il semble qu’on ait tellement perdu le nord, qu’on n’est même plus « à l’ouest »… Comment y survivre ? Quel viatique emporter ? Eric Fiat fera quelques propositions en ce sens, dont le but sera d’aider l’adolescent à faire mouvement vers lui-même.

Eric FIAT

Eric FIAT est professeur de philosophie à l’Université Paris-Est et responsable du Master d’éthique médicale à l’AP-HP.

Discutants : Jean-Vincent Couck, directeur de la direction de l’inspection des SAJ et SPJ ;
Camille Labaki, psychologue et psychothérapeute, formatrice au CEFORES, Chapelle-aux-Champs, UCL, membre de l’ABIPS et de l’EFTA.


16h50 | Mot de clôture

Par Xavier Verstappen, président de Familles Plurielles.

17h00 | Verre de l’amitié


Les débats seront modérés par David Lallemand, chargé de Communication et des Projets du Délégué Général aux Droits de l’Enfant.  Comme à chaque édition, les exposés des orateurs seront précédés d’une capsule vidéo réalisée par Pauline Bombaert, vidéastre freelance et animatrice à l’asbl “Comme un Lundi”.

Réservations

Les Inscriptions doivent se faire obligatoirement en ligne : cliquez-ici pour suivre la procédure de réservation.

Toute réservation comprend le lunch et les pauses café.

Pour les médecins, une demande de reconnaissance auprès du Comité d’accréditation de Médecine a été introduite, et pour les avocats, une reconnaissance d’agréation pour points de formation auprès de l’O.B.F.G.

Paiement

Le paiement : uniquement par virement bancaire aux coordonnées suivantes :

TITULAIRE DU COMPTE : Familles Plurielles asbl	 	 

COMPTE IBAN : IBAN BE56 5230 8083 1488	 	 

CODE BIC : TRIOBEBB (paiements internationaux)

Attention, les paiements doivent être perçus par Familles Plurielles dans les 15 jours ouvrables. Passé ce délai, les réservations sont annulées et les places sont remises en vente.

Annulation

Vous êtes en mesure d’annuler vos réservations et d’obtenir un remboursement dans un délai de maximum 3 semaines à dater de votre commande. Au delà de ce délai, les annulations ne pourront plus faire l’objet d’un remboursement.

AULA MAGNA de Louvain-La-Neuve

Le Colloque se déroule à l’AULA MAGNA de Louvain-la-Neuve, un espace privilégié et adapté à notre événement.

Adresse

AULA MAGNA	 	 

Place Raymond Lemaire	 	 

Grand Place	 	 

1348 Louvain-la-Neuve	 	 

Site Internet : www.aulamagna.be	 	 

Itinéraire : Google Maps

Accès

En train

La gare de "Louvain-la-Neuve - Université" est reliée directement au nœud ferroviaire d'Ottignies, situé sur la ligne de chemin de fer Bruxelles-Namur, où passent deux trains par heure dans chaque sens.

Louvain-la-Neuve (ne pas confondre avec Louvain, traduction en français de Leuven, situé lui en Flandre) est accessible à partir de Bruxelles en une demi-heure, parfois sans changer de train.

  • Si vous venez de Namur ou de Charleroi, vous devrez changer de train à Ottignies.
  • Si vous venez de Luxembourg, descendez à Ottignies (si vous êtes dans l'EC 96 Iris ou dans l'EC 90 Vauban qui vient de Suisse, vous devrez changer à Namur).
  • Si vous venez de l'étranger, descendez à Bruxelles-Nord si votre train y passe. Sinon, descendez à Bruxelles-Midi, d'où partent tous les trains à destination d'Ottignies, via Bruxelles-Central, Bruxelles-Nord, Bruxelles-Schuman et Bruxelles-Luxembourg (anciennement : Bruxelles-Quartier Léopold).

Les horaires sont disponibles sur le site de la SNCB www.sncb.be ou par téléphone au 02 528 28 28 (02 555 25 25 si vous appelez d'un téléphone à cadran rotatif).

La SNCB vous propose une nouvelle application « Brochure horaire personnelle » qui vous permet dorénavant de vous constituer des brochures sur mesure.

En voiture

L'autoroute E 411 Bruxelles - Namur passe à proximité de Louvain-la-Neuve (ne pas confondre avec Louvain, traduction en français de Leuven, situé lui en Flandre). Quittez-la par la sortie 8 a si vous venez de Bruxelles ou par la sortie 9 si vous venez de Namur. Arrivé au rond-point situé sur la Nationale 4, suivez la signalisation directionnelle mentionnant le quartier de Louvain-la-Neuve où vous voulez vous rendre.

Etablir un itinéraire avec Google Maps ...

En avion

Via Bruxelles Airport : arrivé à l'aéroport de Bruxelles - Zaventem, vous pouvez rejoindre Louvain-la-Neuve en train. Sept jours sur sept, plusieurs trains par heure quittent l'aéroport vers la gare de Bruxelles-Nord, où vous devrez changer de train pour continuer vers Louvain-la-Neuve (ne pas confondre avec Louvain, traduction en français de Leuven, qui se trouve en Flandre).

Via Brussels South Charleroi Airport : l'aéroport est desservi par des compagnies low cost. Il se trouve à 40 km du site UCL de Louvain-la-Neuve. Des autobus TEC relient l'aéroport à la gare ferroviaire de Charleroi Sud. Pour rejoindre Louvain-la-Neuve, la solution la plus rapide en journée est de partir de Charleroi-Sud vers Ottignies où un train en correspondance conduit en 8 minutes au site universitaire de Louvain-la-Neuve.

En autobus

Plusieurs lignes du TEC desservent la gare d'autobus de Louvain-la-Neuve.

Les horaires sont disponibles sur le site du TEC www.infotec.be ou par téléphone au 010 23 53 53.

A partir de l'UCL-Bruxelles

Si vous venez de l'UCL Bruxelles, le Conforto Bis assure des aller-retours du lundi au vendredi.

Passer la nuit sur place

Vous venez de loin, et souhaitez passer la nuit sur place, ou souhaitez profiter de l'occasion pour séjourner à deux pas de Bruxelles ? Voici quelques informations utiles.

Hébergements possibles à proximité


IBIS Style Meeting Center
Boulevard de Lauzelle 61 – 1348 Louvain-La-Neuve


Martin’s Agora City Resort
Rue de l’Hocaille 1 – 1348 Louvain-La-Neuve

Activités locales

Théâtre

Consultez le programme de l’Atelier Théâtre « Jean Vilar ».

L'image ne s'affiche pas.

Cinéma

Facer à l’Aula Magna, le cinéma « Cinéscope » de Louvain-la-Neuve
propose un panel de près de 20 films différents.

L'image ne s'affiche pas.

Nos partenaires et sponsors

Institut Ilon Saint-Jacques de Namur

Business Telecom Solution

Accueil Familial d’Urgence